WIG WAM / NEVER SAY DIE (2021)

9 ans après le très moyen « Wall Street », Wig Wam revient en fanfare avec ce nouvel opus intitulé « Never say die », belle formule pour signifier un retour digne de ce nom !

Et oui, Wig Wam en 2004 avec la sortie de leur premier album avait secoué le petit monde du glam et du hard Us.

A l’époque sur le forum du site Hard Rock 80, tout le monde cherchait à se procurer l’album, car la première édition de cette pépite de hard mélodique qui s’intitulait  » 667 …The Neighbour Of The Beast » était une denrée rare et il avait vraiment séduit la plupart d’entres nous.

Wig Wam ravivait la scène glam rock avec des compositions entraînantes et des refrains parfaitement calibrés pour rassembler les foules lors des concerts et festivals.

Une fois ce premier album réédité, le groupe a ensuite décollé très vite avec la sortie de leur deuxième album « Wig Wamania » un deuxième parfaitement calibré et qui donnait à Wig Wam la légitimité d’une valeur sûre pour devenir un très grand groupe sur la scène internationale.

Le groupe est parti en tournée et notamment au japon où le groupe a fait revivre le temps de leurs concerts l’époque bénie du « Hair métal » et en 2007 est sorti le live « Live in Tokyo » en cd et en DVD.

Après ce succès, le groupe est de nouveau entré en studio et enregistre « Non stop Rock’n’roll » qui sort en 2010, bien qu’il soit un peu en dessous de leurs de deux premiers albums, celui-ci tient encore bien la route en contenant quelques titres puissants portant toujours leur marque de fabrique avec des riffs percutants et des refrains fédérateurs.

L’erreur du groupe est alors de vouloir enchaîner un nouvel album et deux ans plus tard sort « Wall Street », un album où les compositions sentent le réchauffé, la magie ne prend pas et personne n’est surpris lorsque le groupe annonce sa séparation.

Les musiciens vont alors se diriger vers d’autres projets et ce sont Teeny (Trond Holter) et Flash (Bernt Jansen) qui vont dégainer en premier en s’associant avec deux autres musicos monter le groupe BABY SNAKES et sortirent en 2013 l’album « Gunslingers » (voir review ici https://2rockskroniks.wordpress.com/2016/08/05/baby-snakes-gunslingers-ex-wig-wam-2013/ ) un album excellent qui aurait du connaître un succès auprès du public et des professionnels de la chronique, mais non je crois bien hélas que je suis le seul à l’avoir chroniqué en France, étonnnant non ?

Un an plus tard c’est le projet de Glam (Age Sten Nilsen) AMMUNITION qui sort son premier album « Shanghaied », avec la collaboration de Erik Martensson (review ici : https://2rockskroniks.wordpress.com/2016/08/04/age-sten-nilsens-ammunition-shanghaied-2014/ ), un album génial et explosif qui lui en revanche aura droit à de nombreuses chroniques.

Trond Holter va ensuite rejoindre Jorn Land pour ensuite lui proposer de chanter sur son album concept Dracula « Swing of death » un album sublime ! (review ici : https://2rockskroniks.wordpress.com/2016/08/03/jorn-lande-trond-holter-dracula-swing-of-death-2015/ ).

Deux autres albums vont naître de chaque côté, deux copies conformes bien en dessous des précédents qui vont refléter chacunes leurs limites, tout d’abord un deuxième opus d’ Amunition toujours en collaboration avec Erik Martensson et comme pour tous ses projets (Eclipse y compris), il nous ressort toujours le même album, ça reste sympa à l’écoute mais rien ne vaut les premiers opus sur l’ensemble de ses projets).

Et Trond Holter va faire exactement la même, en nous sortant « Vlad The impaler » bien pâle copie (normal pour un vampire me direz-vous) que la collaboration avec Jorn Lande (review ici https://2rockskroniks.wordpress.com/2018/11/02/holter-vlad-the-impaler-2018/ ).

Après cette séparation fructueuse, WIG WAM est donc de retour avec ce nouvel opus :

Et après une petite introduction « The second crusade », le groupe envoie la sauce « Glam » avec le titre éponyme, tout le monde est rassuré, Wig Wam n’a pas bougé d’un pouce et est reconnaissable entre mille et c’est toujours aussi bon !

Et le deuxième titre « Hypnotized » va confirmer ce que l’on devinait, Wig Wam revient en force avec des compositions de haute qualité.

Le troisième « Shadows of eternity » est percutant et entraînant à souhait alors que « Kilimanjaro » est un morceau hard Fm écrit par Åge Sten Nilsen avec une grosse influence de Bon Jovi.

D’ailleurs, en parlant des compositions, chacun a apporté sa pierre à l’édifice et cela donne un côté plus éclectique et le groupe a musclé son glam rock mélodique, ce qui donne par moment un côté plus heavy (certains parleront de power metal) comme sur le très bon « Where does it hurt », puis c’est ensuite Age Sten Nilsen qui nous offre une bien jolie ballade intitulée « My Kaleidoscope »

« Dirty little secret » va quant à lui faire partie des meilleurs titres de groupe, c’est pêchu et le refrain est une vraie réussite !

On continue sur la même dynamique avec « Call of the wild » qui est également un morceau fort qui a été composé et est interprété par le bassiste Bernt Jansen, un morceau avec une partie du refrain qui ressemble fortement à Beat it, amusant non ?

Comme à accoutumée, Teeny nous offre un intrumental intitulé « Northbound », qui ne dénote en rien l’équilibre de l’album.

Et l’album va se terminer de façon grandiose (les coquins avaient gardé le meilleur pour la fin) tout d’abord avec « Hard Love », un titre très années 80’s à l’esprit bluesy (penchez-vous vraiment sur l’album de Baby Snakes) et « Silver Lining » qui est une nouvelle fois une composition de Flash, une ballade absolument splendide qui va monter crescendo, deux de leurs meilleures titres sans hésiter sur l’ensemble de leur discographie.

Un retour gagnant pour nos glammeurs norvégiens préférés, un album solide sans aucun temps mort qui risque de tourner longtemps sur vos platines !

8/10

WIG WAM est :

Åge Sten Nilsen ( Glam) : Chant
Trond Holter (Teeny) : Guitare
Bernt Jansen (Flash) : Basse
Øystein Andersen (Sporty) : Batterie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s