CULPRIT / FIRST OFFENSE (2021)

Si maintenant, on peut lire sur les sites de connaisseurs que Culprit fut un groupe culte, je peux vous dire qu’à l’époque les « soi-disant » spécialistes des journaux ne se cassaient pas le cul pour aller dénicher des albums de haute volée !

Car les albums même distribués seulement en import étaient facile à trouver et arrivaient sans problèmes dans les magasins spécialisés comme « Juke Box » par exemple.
Les Fnac également dans ces années étaient particulièrement efficaces pour dénicher des raretés (pour exemple c’est à la Fnac que j’ai acheté mon exemplaire de « Too Fast for love » version Leathür Records).

On pourra toujours se demander quelle part de responsabilité des journaux « spécialisés » de l’époque ont eu de ne pas avoir mis plus en avant tous ces groupes qui méritaient autant de lumière que les autres soi-disant grands groupes de l’époque.

Au début des années 80’s, il y avait de nombreux groupes qui sortaient leurs premiers albums, c’était la découverte de nouveaux sons, de nouveaux styles et nous étions fortement influencés par les pochettes mais aussi par le recto et la pochette intérieur, où pouvait apparaître le nom d’un musicien, où d’un producteur qui nous donnait une petite idée sur le style proposé.

En terme de magazines, on se référençait beaucoup à Kerrang ou Burnn mais surtout il y avait la maison de disque qui était un point très important, j’achetais tout ce qui sortait sur Heavy metal Records.
Mais la découverte de pas mal de groupes notamment américains se fit surtout grâce aux compilations des labels Métal Blade avec ses volumes de Métal massacre et Shrapnel Records et ses compilations de « US metal  » et en 82, elle regroupait notamment Wild Dogs, Exciter, Le Mans et Culprit !

Et un an après, tous ces groupes sortaient donc leurs premiers albums (on peut rajouter Steeler également), pour Culprit l’album s’intitulait : Guilty as charged » !

J’avais adoré le morceau « Players » qui figurait sur la compil mais l’album allait-il être vraiment du même niveau ?

Comme à chaque fois à l’époque, une fois le disque acheté, le retour à la maison semblait très long et le coeur s’emballait à mesure que je me rapprochais de mon antre et de ma platine !

Pour Culprit, ce fut une énorme claque avec d’entrée de jeu, le titre éponyme qui est absolument incroyable et surpuissant, au niveau du son, j’avais été très impressionné par la batterie qui était mixé très en avant ce qui rendait le jeu du batteur absolument stupéfiant mais le jeu de la basse et les guitares sont vraiment à tomber !

Culprit était originaire originaire de Seattle. et le line-up comprenait Jeff L’Heureux(chant), John DeVol (guitare), Kjartan Kristoffersen(guitare), Scott Earl(basse) et Bud Barrill(batterie).

Le groupe pratiquait un heavy metal puissant, technique et mélodique avec des titres qui lorgnaient parfois avec le hard Us, avec bien entendu une forte influence de Iron Maiden (on peut citer globalement la NWOBHM), mais aussi Riot.
Le titre « Players » peut aussi vous faire penser à un tantinet à Angel ou encore à Rush, mais Culprit avait réellement son propre style et il était reconnaissable entre mille !

Cet album fait partie des pièces maîtresses du heavy métal des années 80’s !

Persuadé que Culprit allait exploser avec un deuxième album, j’ai attendu longtemps avant de comprendre que ce « Guity as charged » serait l’unique album du groupe (Sniff).

Pour information, le chanteur Jeff L’heureux rejoigna le groupe Mistrust et enregistra l’ album  « Spin The World » (1986) qui reste un bon album de Heavy mais qui est très loin d’égaler Culprit.

Et puis voilà la surprise arriva en 2020 avec Lost Realm Records qui annonça la sortie des deux démos réunis sur un album, vous vous en doutez, je pré-commanda l’album illico en comptant les jours de la sortie officielle.

Et hop, il arriva à la maison, prêt à être accueilli avec tout l’amour nécessaire, il rencontra pour la première fois ma platine cd qui l’accueilli avec grande émotion.

L’album commence donc avec 4 premiers morceaux de la démo de 1980 avec « Guilty as charged », le superbe « Ice in the back » (qui nous fait penser à Anvil), « Same to you » et le fameux « Players », génial !!

Les 4 morceaux suivants sont issus de la 2ème démo datant de 1983 et c’est franchement un bonheur de découvrir pour la première fois ces morceaux inédits. On s’aperçoit que le groupe tout en proposant toujours un heavy métal solide, se rapprochait des groupes comme Ratt et autres groupes dans le style avec notamment les morceaux « Metal heart » et « Out of control ».

L’album se termine avec un 9ème qui une nouvelle fois, le titre « Players » version issue cette fois de la compilation US métal de 1981, version qui m’a fait donc découvrir le groupe, on pourra donc dire que la boucle est bouclée.

Mais non pas tout à fait !

Car peu de personnes en ont parlé (mais où sont encore une fois les sites et magazines professionnels? ) mais Scott Earl a décidé de reformer le groupe avec de nouveaux musiciens, Patrick Abbate à la « lead » guitar, Mino Mereu au chant et Lamar « Thunderstix » little à la batterie et ils ont notamment sorti un live en 2019 qui est vraiment excellent !

Et ce n’est pas tout car Le groupe s’apprête à sortir un nouvel album en 2021, affaire à suivre de très près !
Une vidéo est déjà en ligne et ça envoie du lourd !! (voir sur le facebook de 2rocks Kroniks) !

En attendant, jetez-vous sur cet album de démos qui a de plus été remixé et le son est vraiment très bon, il comprend également un livret super sympa avec la biographie du groupe. Tiré à 500 exemplaires.

10/10 Nostalgie oblige…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s