MADDAX / DEADLY GAME (2021)

Le label Heaven & Hell records nous propose de découvrir une nouvelle fois,un groupe de Heavy métal issu des années 80's.

Et oui, MADDAX a été formé à Miami en Floride en 1986 par les guitaristes Ralph Tullo et David Coleman avec le bassiste/chanteur Andi Austin et le batteur Tomi Stotler.

En 1987, MADDAX entre aux Natural Sound Studios d'Occoquan, en Virginie, pour enregistrer une démo de 4 titres.

Le groupe fait ses débuts en direct au Hairy Eyeball à Miami le 17 avril 1987 et à partir de là, pendant plus d'un an, le groupe parcourt la scène des clubs de Fort Lauderdale (Floride) jusqu'au mois de février 1988 où le groupe décide de partir pour Washington DC.

Mais au final, en novembre 1988 c'est une toute autre formation qui s'entoure autour du batteur Tomi Stotler et qui continue l'aventure avec le bassiste Kenny Killz, le chanteur Eric Nutter et les guitaristes Mark Joyce et Doug Langabeck. En 1993, Joe Baggott va remplacer le guitariste principal Mark Joyce.

En avril 1995, MADDAX entre au Neptune Studio à Miami pour commencer à enregistrer son premier album à 11 titres, « Deadly Game ». Mais l'enregistrement ne se termine qu'en novembre 1996 et au final, l'album ne sortira pas.

Mais si l'album n'a jamais été édité le groupe a continué à faire des concerts sur leur circuit local, en occupant les premières parties de groupes tels que Manowar, Yngwie Malmsteen, Accept, Quiet Riot, RATT et bien d'autres, (le groupe avait été élu meilleur live de la région métropolitaine de D.C. au printemps 1995).

Musicalement, le groupe propose un heavy métal classique avec des influences majeures de Judas Priest, de Black Sabbath, Metallica et Iron Maiden.

On trouvera pas mal de similitudes avec Armored Saint, musicalement mais aussi vocalement car la voix de Eric Nutter reste assez proche de celle de John Bush.

Les 4 premiers titres "The loser", "Deadly game", "Warpath" et "Love means money" font partie des meilleurs titres de l'album.

s'ensuit un instrumental "A farewell" assez dispensable puis ensuite s'enchaîne des titres (Behind the walls,Time, Backstage queen) dans un esprit un peu plus trash qui plairont certainement aux fans de Metallica et autres groupes dans le style.

L'album reste agréable à écouter mais il reste en dessous de pas mal d'albums du même style, le groupe n'ayant pas trouver la formule pour avoir des titres suffisamment fort comme les excellents "The loser" et "Love means money", titre que l'on retrouve une deuxième fois à la fin de l'album  dans une version live en bonus suivi de deux reprises de Judas Priest (Breaking the law et Rapid Fire).

Maddax comblera néanmoins tous les fans de Heavy Us des années 80's, alors Merci encore à Heaven & Records pour cette nouvelle découverte !


Une dernière info, MADDAX a continué à jouer jusqu'en 2006, 20 ans à parcourir la côte est pour défendre la foi du heavy metal !!

6,5/10

https://heavenandhellrecords.bandcamp.com/track/deadly-game

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s