STEPHANIE SCHNEIDERMAN / CROSSFIRE (2021)

Le hasard fait parfois bien les choses, en mars dernier je postais la review de l’album « live at the old church » de Stephanie tout en faisant également un petit historique de l’ensemble de ces albums.

J’ai alors envoyé un message à Stephanie pour lui faire part de ma review et en espérant avoir des informations sur un éventuel nouvel album.

La réponse fut rapide et mon souhait fut exaucé puique Stephanie m’annonçait que son nouvel album était tout juste terminé et qu’elle allait me l’envoyer en avant-première, incroyable non ?

Certes, cela reste assez éloignée de mes reviews habituelles mais Stephanie fait partie de ces rares artistes que j’admire comme par exemple Kira Skov, Elin Ruth Sigvardsson ou encore Johan Asherton , ces artistes qui ont leur propre personnalité, leur propre univers et leur sensibilité qu’ils expriment au travers de leurs mélodies.

Pour ce nouvel album qui s’intitule « Crossfire » et qui comprend dix titres, c’est Stephanie elle-même qui s’est chargée de la production.

Pour les deux derniers albums studios, j’avais évoqué l’aspect électronique un peu trop présent sur certains titres, fort heureusement Stephanie revient aujourd’hui avec un son plus folk/pop qui nous ramènent aux superbes « Touch Down » et « Unbelievably Unbroken ».

Oui, on retrouve toute la magie des mélodies dont Stephanie a le secret, l’album est superbement équilibré, comme à son habitude, Stephanie s’est entouré de ses proches jouant d’une pleiade d’instruments et le résultat fait mouche à chaque fois.

Ce Crossfire s’écoute en douceur, des titres comme « The same » avec l’apport d’instruments à corde ou « Love hum » avec ces guitares accoustiques et ses choeurs (à la Dirty martini) et « Empire » au piano voix sont absolument superbes.

Le travail sur chaque titre est remarquable où l’on y trouve une atmosphère différente, Stephanie nous embarque totalement, un album pour les amoureux de belles mélodies, un album pour mélomanes avertis et le seul véritable reproche que l’on puisse faire à cet album, c’est qu’il soit trop court…

Merci pour ce cadeau !

9/10

Titres :

Daughters
Gridline
Crossfire
Anthem
Wherever You Go
I’ll Be Your Mirror
The Same
Low Hum
Empire
Dead Voices

https://show.co/jrfO3DN





Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s