HOUSE OF LORDS / NEW WORLD NEW EYES (2020)

7 ans après l’excellent « Saint of the lost soul », House of lords revient donc pour son 10ème album studio.

Côté musiciens qui accompagne le Lord James Christian, on reste toujours sur la même équipe de l’album précédent Jimi Bell à la guitare, BJ Zampa à la batterie et Chris Tristram à la basse.

Côté compositions, c’est toujours Jimi Bell et James Christian qui sont aux commandes mais ils ont fait appel cette fois-ci à Mark Spiro qui on le rappelle a déjà écrit pour des groupes comme Giant, Bad English, John Waite etc…

Il fallait donc s’attendre à des compositions plus légères, dans un style plus hard Fm que de Hard rock musclé comme pouvait l’être justement les deux albums précédents.

Et d’entrée de jeu, on en a la preuve avec le morceau éponyme « New world – new eyes » qui se rapproche d’un Bon Jovi, ce n’est pas mauvais mais c’est juste sympathique et le deuxième titre « Change » est pour ma part le plus mauvais de l’album, ça ressemble vraiment à du mauvais Def Leppard, un refrain plutôt raté, la batterie ressemble à une boîte à rythme et les « oh oh » sont insupportables.

« One more » relève heureusement le niveau mais j’ai l’impression que la production manque de puissance, attention Mark Spiro a le don d’aseptiser les compositions, cela reste un peu trop soft, mais bien entendu cela reste écoutable grâce à la voix de James Christian.

« Perfectly (You And I) » la ballade de rigueur est quant à elle très réussie et surpasse en revanche « The sun will never » la ballade de l’album précédent.

« The both of us » continue sur la bonne lignée, le morceau est entraînant, la mélodie fait mouche (même si un peu trop convenue) et enfin Jimi Bell et B.J. Zampa se font plaisir !

Et arrive ensuite un des meilleurs titres de l’album (et qui n’est pas co-écrit par Spiro), « Chemical rush » est beaucoup plus hard rock (avec un zeste de Led Zeppelin) et un refrain bien mélodique plus une fin appuyé par les choeurs féminins et une guitare agressive de Jimi Bell, ouf ça fait du bien et House of Lord revient de loin !

On repart avec « We’re all that we got », un morceau sympathique avec une bonne rythmique mais le refrain n’est pas terrible, ça ressemble vraiment trop à certains titres soporifiques de Mark Spiro, c’est tout gentillet, dommage.

« Better off broken » est un morceau de Hard Fm qui sonne très 80’s, et ce ne sont pas les claviers qui apportent quelque chose, bien au contraire, Mark Spiro est loin d’apporter de l’originalité.

 » $5 Buck Of Gasoline » allez pour la dernière collaboration de l’album avec Mark Spiro, on dira que c’est sa meilleure composition avec un refrain sympathique.

« The chase », un morceau qui relève tout de suite le niveau, ça joue, c’est rock’n’roll et entraînant, on a l’impression que Jimi Bell se libère et le piano est juste parfait !

L’album se termine avec « The summit », le titre qui sera le plus rapide de l’album et qui franchement sonne vraiment comme House of Lords doit sonner, c’est à dire un hard rock FM puissant et mélodique !

Vous l’aurez compris, malgré de nombreuses écoutes, ce nouvel album m’a profondément déçu, et j’espère que la collaboration avec Mark Spiro sera pour House of Lords la dernière…

6,5/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s