KENNY MCGEE / HEARTLESS DAZE ONE (2021)

Les fans de Hard Us en 1990 avait eu l’agréable surprise de découvrir le premier album du groupe Julliet.

Emmené par le chanteur Kenny McGee qui possédait une voix puissante et éraillée, l’album tenait toutes ses promesses avec ses morceaux catchy et mélodiques (avec une excellente reprise de Joe Cocker « You Can’t Leave Your Hat On »), Julliet pouvait aisément se ranger aux côtés de Ratt et Cinderella, hélas le groupe se sépara quelques temps après.

Il fallu attendre 12 ans avant de voir débarquer un deuxième album de 9 titres intitulé « Passion » produit par Kevin Dubrow (Quiet Riot) qui finalement s’avérait être leur premier album mais qui n’avait pas trouvé de distributeur à l’époque.

Un 3ème album « Psycho Boyfriend » sort en 2004 mais l’album est une vraie déception, en revanche les deux albums solos de Kenny McGee parus en 2001 et 2002 sont excellents et mériteraient une vraie réédition.

Au début de l’internet, j’avais lu qu’après la dissolution de Julliet, Kenny McGee avait fondé le groupe Heartless et qu’il existait plusieurs démos (certains les proposaient sur des forums spécialisés), mais aucune sortie officielle n’eut lieu, dans les années 90’s, très peu de contrats ne furent signés pour des groupes de Hard Us pendant cette période sombre.

Grâce au label Eonian Records, c’est donc 30 ans plus tard que nous découvrons enfin l’ensemble des compositions de Heartless qui ont été enregistré entre 1992 et 1993 et qui nous sont présentés en 3 cd’s.

Pour cette chronique, nous nous intéresserons donc au Heartless Daze One :

Tout d’abord , rassurez-vous le son des enregistrements est très correct, et si vous écoutez l’album au casque, vous entendrez à quelques reprises de petits déséquilibres mais cela reste minime.

Concernant l’album, pas besoin d’écrire un roman, ni de faire un track by track car cet album est un véritable must dans le style.

Alors je ne dis pas que ce Heartless Daze One sera le meilleur album de l’année, je dis juste que pour les amoureux du Hard Us (comme moi) c’est un véritable cadeau !

Les 13 titres sont vraiment excellents et si vous pensez à de simples démos, vous avez tort, les mecs jouent fort, Kenny McGee déploie toute sa puissance vocale et nous rappelle des chanteurs comme Rhett Forrester ou Blackie Lawless, la rythmique tenu par Christian Hamlett à la basse et par Dean Domizio à la batterie est solide et les guitares tenues par Tommy Vincent et Billy Weber sont percutantes et envoient à chaque titres de sacrés solos.

Ceux qui apprécient les groupes comme Julliet bien sûr, Tesla, Great White, Ratt, Cinderella, Riot (période Rhett Forrester) vont pouvoir se jeter sur cet album, allez écoutez-moi ce premier titre « Whisky Woman » qui nous rappelle le Poison période « Flesh and Blood » ou encore les deux brulôts que sont « I’ll take you higher » et « Love is the devil » qui se rapprochent de Wasp.

Heartless avait composé des morceaux ultra calibrés qui sont pour ma part un niveau au dessus de ce que proposait Julliet, on peut comprendre maintenant la raison du succès que le groupe a connu dans ses tournées des clubs dans les années 90’s.

Pour les fans, un album incontournable !

9/10

PS : Eonian Records va ressortir également l’album de Julliet.

Pour acheter les albums : http://www.eonianrecords.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s