HITTEN / TRIUMPH & TRAGEDY (2021)

Voici un album que j’attendais avec impatience, tellement l’album précédent « Twist of fate » sorti en 2018 m’avait mis sur le cul (voir Kro).

Les compositions étaient en béton armé avec une grosse influence de Heavy Us et une touche de NWOBHM et surtout le nouveau chanteur Alexx Panza de sa voix claire et puissante nous rappelait les meilleurs chanteurs de notre époque bénie.

Côté line-up donc, rien a bougé à part le batteur John Sinhx qui est parti vers d’autres horizons, remplacé par le batteur Marco Prij pour l’enregistrement de ce nouvel opus ( car il n’est pas mentionné faisant partie du groupe).

A ce titre, il faut noter que l’album a été enregistré durant l’été 2020 mais sur différents studios, la voix en Italie, les guitares et la basse en Espagne et la batterie aux pays-bas ce qui n’enlèvent en rien la cohésion sur chaque titres.

Avant de commencer à décortiquer ce « Triumph & Tragedy », il faut souligner la très belle pochette et le design bien soigné puisque signé chez High Roller Records, le cd comme à son habitude est accompagné d’un fourreau.

L’album s’ouvre avec « Built to rock », un morceau rapide et pêchu à la « Hot for teacher » (l’album est d’ailleurs dédié à E. Van Halen) qui monte crescendo pour finir en hymne digne des meilleurs titres des années 80’s.

Arrive ensuite « Eyes never lie » un morceau dans un style hard Fm percutant, le niveau est vraiment énorme, on se rend compte tout de suite du travail que les musiciens ont accompli.

La basse / batterie, les guitares et le travail du chant (double voix, choeurs, franchement du boulot de grande classe.

Hitten par rapport à l’album précédent s’est complètement rangé du côté du Heavy métal mélodique et du Hard Us, on pensera à de nombreux groupes comme Skid Row sur « Something to hide », à Warrant sur « Meant to be mean » ou encore à Dokken sur « Hard intentions ».

Il reste cependant quelques lignes rythmiques aux influences de la vierge de fer comme sur le superbe « Light beyond the darkness » qui mélange habilement le hard Us et la Nwobhm.

Avec cet album, le groupe devrait atteindre une renommé internationale et acquérir de nombreux fans du heavy mélodique aux fans de Hard Us et du hard FM.

La ballade « Something to Hide  » fait partie des grandes réussites de cet opus ainsi que le morceau éponyme « Triumph & tragedy » qui clôture l’album de façon magnifique.

Ce « Triumph & Tragedy » est une réussite totale et il faut absolument le découvrir au plus vite, et oui il n’y a pas que le label Frontiers Records dans la vie.

Chapeau bas messieurs !

8,5/10

ps : N’écoutez pas l’album sur le net, achetez l’album !!!

HITTEN est :

Alexx Panza – Chant / Dani Meseguer – Guitares / Johnny Lorca – Guitares / Satan – Basse

Album acheté à Gibert Joseph / boulevard Saint Michel Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s