STEVE CONTE / BRONX CHEER (2021)

Steve Conte l’actuel guitariste de Michael Monroe nous revient avec un nouvel album intitulé « Bronx Cheer » qui va faire plaisir à tous les fans de rock !

Pour ma part, je découvre Steve Conte au sein de son groupe « Company of wolves » en 1990, accompagné de son frère à la basse et de Kyf Brewer au chant un album qui mélange le hard Us, le power pop et le rock façon Georgia Satellites, un album qui reste un must dans le style. Vu le niveau, je reste optimiste pour un second album mais l’aventure s’arrête là*.

Mais Steve Conte poursuit sa route et très vite dans le milieu, on repère ce guitariste qui a toutes les qualités pour réussir une carrière de rockeur et le gars se retrouve membre des New York Dolls pendant 6 ans de 2004 à 2010.

Ensuite comme une évidence, il va rejoindre Michael Monroe et sa troupe pour nous proposer des albums somptueux et des concerts de folie !

Côté albums solos, il sort 2 albums semi-acoustiques superbes avec son frère John sous le nom de Crown Jewels puis Steve va sortir en 2009 « Steve Conte & The Crazy Truth » puis The Steve Conte NYC Album en 2013, deux excellents albums , hélas plutôt rare à se procurer.

le voici de retour avec un nouvel album solo intitulé « Bronx Cheer ».

Cet album va être une vraie source de plaisir pour les amateurs de rock, Steve Conte nous balance des morceaux allant du punk rock au blues, on retrouve également pas mal de titres avec un style très mélodiques et entraînants qui nous rappelle Company of Wolves, Crow Jewels et Michael Monroe.

Côté compos c’est éclectique, la superbe ballade bluesy « Flying » lorgne du côté d’Amos Lee, tandis que « Wildwood se rapprochera d’un Tom Petty, et la ballade « Guilty » pleine de blues et de soul est tout simplement splendide.

Le résultat donne un album de classic rock de très haute qualité, Steve Conte lui-même le définit comme un album rock et soul direct avec une attitude New-yorkaise.

Pour enregistrer cet album, Steve a fait appel à pas mal de copains , Clem Burke de Blondie , l’ancien guitariste des Smiths Andy Rourke, le batteur préféré de Keith Richards, Charley Drayton, le New Yorkais Jesse Malin et bien sûr son Frère John à la basse.

Quand on lui demande si les chansons ont toutes été écrites pendant la pandémie, il répond :

 » J’écris constamment pendant des décennies, et j’ai pas mal de matériels mis de côté, des choses que j’ai enregistré mais qui ne sont jamais sorti, généralement je puise dans mes compositions récentes et ensuite je puise dans mes anciennes compositions qui colleraient le mieux à l’esprit de ce que je veux exactement. « Wildwood Moon », « Those Sexy Lies », « Dog Days of Summer » sont des nouveaux titres, alors que « Flying » et « Guilty » datent tous les deux des années 90, de 1994. »

Concernant l’enregistrement de l’album :

 » Pas mal de trucs ont été enregistrés dans mon home studio, , j’ai fait beaucoup de voix, guitares acoustiques, percussions, tambourin, shakers — pas des trucs bruyants, parce que je vis dans un appartement. Mais pour toutes mes guitares bruyantes, j’ai mon propre studio à Manhattan, puis nous avons découpé les morceaux dans un studio de Brooklyn appelé Atomic Sound. »

Et pour le titre de l’album ?

« Bronx Cheer regorge de l’esprit de New York d’hier et d’aujourd’hui. « Je me souviens du danger, des rues sales, de la grève des éboueurs, de la 42e rue « louche » lorsque j’ étais enfant dans les années 1970. « Quand j’ai déménagé ici au milieu des années 1980, ce n’était pas si différent – mais c’est très différent maintenant. Pourtant, d’une manière ou d’une autre, je l’aime toujours – et je le déteste. Pour moi, c’est ce que le Blues et le Punk Rock ont ​​en commun – se plaindre ! « 

L’album est dédié à Sylvain Sylvain.

9/10

Ps : joli digipack avec un livret avec tous les musiciens participants sur chaque titres et une grande photo de Steve au verso ( pas de paroles incluses)

*Ce qui devait être le 2ème album de The Company of wolves est finalement sorti en 1997 sous le titre « Shakers and tambourine » et un 3ème album de 9 titres est sorti en 2001 « Speryl Spycase », à posséder absolument si vous êtes fans de la compagnie des loups.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s