RIOT ACT / CLOSER TO THE FLAME (2022)

J’attendais avec impatience de recevoir ce premier album de Riot Act qui regroupait les deux guitaristes de la première monture de Riot, hélas après avoir réalisé les enregistrements des reprises de Riot qui figure sur le cd bonus, Lou Kouvaris est tragiquement décédé du Covid-19 au début de 2020.

Il n’a donc pas participé à l’enregistrement des nouvelles compositions et ces reprises sont donc son ultime témoignage discographique.

Le groupe a donc continué l’aventure et il s’est constitué de Rick Ventura aux guitares, de Don Chaffin au chant, de Paul Ranieri à la basse et de Claudio Galinski à la batterie.

L’album contient 10 titres pour une durée de 36 minutes et il s’ouvre avec le titre éponyme « Closer to the flame », un morceau qui nous replonge dans les années 70’s dans le style de Rainbow période Dio, Don Chaffin que j’avais découvert sur l’album d’American Mafia (voir lien ci-dessous) est vraiment excellent et possède une voix vraiment parfaite pour le style.

« Wanted » en revanche nous replonge véritablement dans l’ère de Riot des années 70’s et cette fois, Don Chaffin se rapproche vocalement de Guy Speranza, j’imagine Rick Ventura avoir eu les frissons lors de leur première répétition.

Nous sommes loin des grosses productions avec un son puissant et moderne, non vraiment la production est terrible et nous propose un son vraiment proche de ce que Riot pouvait avoir sur « Rock City » ou « Narita », c’est parfait !

Toutes les compositions sont signées par Riot Act, donc à priori il ne s’agit pas de vieux morceaux gardés dans les tiroirs par Rick Ventura et Lou Kouvaris et pourtant quand on écoute « Straight for your heart », on a vraiment l’impression d’écouter un classique, on pense également à des groupes comme Teaze.

L’album est parfaitement calibré avec des morceaux pêchus et mélodiques comme les excellents « Love comes around » et « Right between the eyes », mais également la ballade bluesy à la Whitesnake « Almost here » ou encore le groovy « Stand or fall » proche de Thunder.

Et si l’album est très bon mais un peu court, on se rattrape tout de suite avec le deuxième cd et dès l’écoute de « Rock city », on prend une claque car la voix de Don Chaffin est incroyable car elle ressemble vraiment à Guy Speranza et il n’y a pas beaucoup de chanteurs qui peuvent se vanter d’avoir ce grain de voix si original !

En tout cas, ces 12 titres revisités sont magnifiquement exécutés, peut-être un peu moins rapide sur certains morceaux mais vraiment joués dans l’esprit des 80’s.

Quel plaisir de réécouter tous ces morceaux cultes et le bonheur de s’imaginer de voir peut-être le groupe sur scène et nous jouer des titres comme « 49er », « Tokyo rose », « No lies », « Outlaw » que l’on entendait pas si souvent du côté de Riot V.

Merci aux musiciens de nous avoir fait ce cadeau, j’attends le prochain album avec impatience !

8,5/10

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s