AUTOGRAPH / BEYOND (2022)

J’attendais cet album avec impatience ayant beaucoup apprécié l’album précédent « Get off your ass » sorti il y a 5 ans déjà.

Steve Lynch parti et remplacé par l’ex House of Lords Jimi Bell, il ne restait que Randy Rand comme membre fondateur du groupe à la basse avec toujours l’excellent Simon Daniels (Ex Jailhouse) au chant et à la guitare et Marc Wieland à la batterie.

Mais voilà, Randy Rand malade est décédé le 26 avril 2022 quelques jours après avoir livré les masters finaux de ce « Beyond » qui est donc son album posthume.

Difficile donc de savoir si Randy Rand étant malade, n’a pas composé plus rapidement pour essayer de finaliser cet album en sachant sans doute que toutes ses compositions ne seraient pas du même niveau.

Sur le livret, il est spécifié que c’est le groupe qui a composé l’ensemble des titres et ça sent évidemment le Hard Us mélodique des années 80’s.

Mais oui, il faut être honnête, cet album ne fera pas partie des meilleurs albums de l’année, il manque quelques titres puissants accompagnés de refrains accrocheurs pour qu’il puisse faire partie du haut du panier.

Mais attention, l’album est loin d’être mauvais comme j’ai pu le lire dans certaines presses étrangères, on passe un agréable moment sans s’ennuyer une seconde avec notamment un travail énorme de Jimi Bell qui se livre à des solos particulièrement réussis.

Je trouve que ce « Beyond » est un album qui s’apprécie après plusieurs écoutes et parmi les meilleurs titres, on pourra citer « This ain’t the place I wanna be », « Everything », « Flying high » qui se rapproche légèrement de Tesla, mais aussi « Gotta getcha », « Run for your life », « Love is a double edge world » qui pour ses trois titres ressemblent fortement aux morceaux de Gene Simmons des albums de Kiss du milieu des années 80’s, surtout que Simon Daniels a quelques intonations vocales similaires à notre vampire préféré.

Et sur le dernier et excellent « To be together » qui a fait figure de single, on pense fortement à une composition toujours proche du répertoire de Kiss, mais cette fois-ci du côté de Paul Stanley !

Beaucoup sans doute ne seront pas d’accord avec moi, mais j’ai pris pas mal de trucs étant plus jeunes, donc il m’arrive d’avoir les oreilles à l’envers.

On peut-être également déçu de la production qui est un peu étouffée et qui manque de puissance, on ressent moins cet effet lorsqu’on écoute l’album au casque mais il est clair que le groupe et Frontiers Records auraient pu faire beaucoup mieux.

Si la fin d’Autograph est inéluctable, on espère que les membres du groupe pourront continuer la route ensemble et nous proposer un nouveau projet !

7/10

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s