AUTUMN’S CHILD / STARFLOWER (2022)

Incroyable mais vrai, Mikael Erlandsson l’a encore fait !

Oui, Mikael a de nouveau réussi à proposer un nouvel album un an après Zenith et ce rendez-vous annuel dure maintenant depuis 2003 avec la superbe aventure de Last Autumn’s dream !

Et l’histoire continue pour notre plus grand plaisir avec Autumn’s Child, ce « Starflower » étant déjà le quatrième album studio.

Pas besoin de répeter mon admiration pour ce chanteur, il vous suffit de lire une de mes précédentes chroniques avec le lien ci-dessous.

Côté musiciens, l’équipe est toujours la même, Mikael Erlandsson au chant, claviers et guitare, Pontus Äkesson aux guitares, Robban Bäck à la batterie, Claes Andreasson au piano et Magnus Rosen.

Si on peut parfois avoir un doute sur la qualité des compositions en ayant ce rythme effréné, j’aime bien rappeler que Mikael Erlandsson ne se limite pas à un seul style et n’est pas enfermé au simple Hard Fm, son univers est assez éclectique et peut proposer du Rock, de la power pop, du blues, de la pop 70’s, du glam rock etc…

Faisons justement le Track by track pour voir si cela est toujours le cas !

L’album s’ouvre avec « Gamechanger », comme d’habitude, c’est un morceau de Hard Fm classieux et entraînant dans le pur style de Mikael !

« Aphrodite’s Eyes » belle mélodie sur cette rythmique AOR qui nous rappelle un refrain d’un titre issu de ses albums solos (à vous de chercher), les envolées de guitare sont superbement mis en place.

Le 3ème titre « Welcome to the show » nous replonge dans l’univers power pop, un titre rapide, pêchu et entraînant, j’adore !

« Opera » Très jolie ballade dont Mikael à le secret avec le petit clin d’oeil à Queen en incorporant le début du solo de Bohemian Rhapsody.

« Karenina » nous replonge dans le trip des morceaux pop rock des années 80’s, alors que « 1995 » est au style power pop et au refrain qui sonne très Robby Valentine, c’est excellent tout simplement !

« Dorian gray » magnifique semi-ballade, superbe ligne mélodique, qui fera sans doute partie des meilleurs du groupe, bravo !

« I can’t get enough » est un titre plus hard rock classique, un peu à la manière d’un « Anytime anywhere de Gotthard, c’est vraiment bon !

« The final call » repart sur un rythme plus power pop, on pense à des groupes comme The Cars mélangé à du New England.

« Love from tokyo » très jolie ballade bluesy très inspirée de Gary Moore, beau boulot !

L’album se termine avec « It’s not too late », un morceau très cool, superbe mélodie qui me rappelle ses albums solos, et j’aime beaucoup quand Mikael Erlandsson force sur sa voix, très beau moment également !

Sur l’import japon figure un morceau bonus « When It’s Christmas » qui lui aussi me rappelle le style de « Unfamiliar », un morceau à la belle mélodie et aux paroles remplies d’amour et d’amitiés.

Pour conclure, ce STARFLOWER est une vraie et belle réussite, et je le trouve supérieur à l’album précédent.

Fans de rock mélodique, jetez-vous sur cet album !

8,5/10

https://2rockskroniks.wordpress.com/?s=last+autumn%27s+dream

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s