WIG WAM / Wall Street (2012)

En 2012, Wig Wam sortait son dernier album avant de se séparer, on sentait bien au vu des compositions que le groupe n’avait plus grand chose à nous offrir, voici la chronique à sa sortie :

Après 2 premiers albums excellents, nos glammeurs norvégiens nous avaient offert un « Non stop rock’n’roll » plutôt bon mais où l’on sentait quelques faiblesses au niveau des compositions, ce nouvel album était déterminant pour savoir si le groupe serai en capacité de nous sortir de nouveau un album haut de gamme !

Ca débute par « Wall street » un titre typiquement « Wigwamien » entraînant à souhait, avec par contre un break pas vraiment réussi, mais le morceau ouvre l’album d’une façon sympathique.

« OMG » continue dans la même lignée, un bon riff et un refrain encore efficace, on ne change rien, ça reste d’un bon niveau même si le groupe a déjà fait pareil et en mieux.

« victory is sweet » est un morceau plutôt étrange, qui se décale complètement par rapport aux deux premiers titres, un couplet assez sympa avec une belle ligne mélodique, mais le refrain avec ses choeurs rendent le titre très lourd, assez indigeste.

« The bigger the better » ne relève pas vraiment le niveau, dans le genre on tape du pied sur « I love rock’n’roll », c’est plutôt ennuyeux.

« Bleeding daylight » revient dans le style Wig Wam, un morceau dynamique, avec un bon refrain mais ça ne me touche pas plus que ça.

« Tides will turn » Superbe ballade, rien à dire. Autant Glam en solo ne m’a jamais emballé avec des mélodies plutôt passables autant avec Wig Wam, les ballades sont plutôt bien réussies.

« Wrong can feel so right » est très inspiré « SWEET » dans sa période Pop, bien sur avec les arrangements, le titre fait plus moderne, mais sur la base, c’est plutôt 60’s, 70’s.
Le titre est très sympa.

« One million ennemi » Qu’est ce c’est que ça ? Avec ce clavier horrible !
Une sorte de mélange hard/pop electro avec un clavier à faire exploser à la première note !
Un refrain lourd qui ne prend absolument pas ! Mauvais, très mauvais !

« Try my body on » un morceau très inspiré Van Halen sur le couplet, qui se mélange avec un refrain « Wigwamien », mais c’est du déjà entendu, c’est vraiment pas terrible.

« Natural high » un morceau gentillet qui s’écoute tranquillement, que dire de plus…

« Things money can’t buy » est un instrumental, alors le morceau est sympa, mais franchement ça ne relève pas vraiment le niveau de l’album.

« School’s out » pour terminer l’album, le groupe nous gratifie d’une reprise d’Alice Cooper, alors autant la reprise de I was made for loving you » était une réussite totale, là, c’est plutôt catastrophique avec ses plages de clavier et ses arpèges de guitares qui saccagent tout !

Pour conclure, ce nouvel album un ratage complet où surnagent trois, voir quatre titres plutôt bons.
Quelques morceaux fonctionneront sûrement en live mais cela n’enlève en rien la pauvreté d’écriture de la plupart des titres.

Wig Wam va devoir retrouver l’inspiration pour nous pondre des titres excellents que possédaient les deux premiers albums.
Sans doute que le groupe ait été fatigué, entre les tournées et l’enregistrement des trois premiers albums, on peut les comprendre.

Ou alors peut-être est-ce simplement mon avis et que l’ensemble des fans vont accueillir ce « Wall Street » avec un enthousiasme foudroyant ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s