Sari Schorr / Force of Nature (2016)

Sari Schorr sort ce premier album intitulé « Force of nature », un titre d’album loin d’être usurpé tant la voix de Sari Schorr est incroyable !

Cette chanteuse a été longtemps dans l’ombre en tant que choriste de plusieurs artistes tels que Joe Louis Walker et Poppa Chubby et il était temps pour elle d’être au devant de la scène.

Si cet album est considéré comme Blues, il va bien au delà et les fans de hard rock qui lorgnent du côté des Black Crowes, de Mother Station, de Sass Jordan ne devrait pas être dépaysés, bien au contraire !

Côté guitare, c’est un vrai festival, la belle s’étant entourée des grandes pointures du blues et du hard/blues, Walter Trout, le grand Innes Sibun (découvrez donc sa carrière solo et pas seulement sa participation avec Robert Plant) et Oli Brown (jetez-vous sur « Here I Am » sorti en 2012).

Côté voix, on pensera bien entendu à Janis Joplin, à Tina Turner mais aussi à Dana Fuchs qui est moins connu mais qui mérite également d’être citée.

Prenons juste les premiers morceaux de l’album :

« Ain’t Got No Money » le premier titre est absolument fantastique, l’introduction en solo de guitare vous donnera des frissons en ayant une petite pensée à Gary Moore et si vous ne tombez pas sous le charme de ce morceau, alors passez votre chemin, vous n’avez aucun feeling et vous n’y pouvez rien !

« Aunt Hauzel », Pour ceux qui connaissent Susan Marshall et Mother Station, ils seront obligés d’y faire référence, ça bastonne sec et Sari Schorr a une puissance de feu !

« Dawn the reason » un mi-tempo blues avec une rythmique qui cogne, c’est solide, les intonations à la Tina Turner se font ressentir et c’est super bon !

« Cat and mouse » pour ce titre, Blues à fond les manettes avec un orgue hammond qui soutient les solos de guitare qui fusent de partout, tout comme le « work no more » avec toujours cette rythmique carré qui vous prend au tripes et on pense cette fois-ci à Beth Hart que l’on aurait voulu écouter dans ce registre (et qui aujourd’hui se noie dans la soupe soul/jazz sans âme, la faute à la France ? https://2rockskroniks.wordpress.com/2016/08/06/beth-hart-better-than-home-2015/ )

La reprise de « Black Betty » est juste énorme, on revient sur les racines du bLues pensant à la version originale chanté par LEADBELLY, cette version est Heavy/blues, oui c’est lourd, puissant et il est difficile de vous relever de votre fauteuil après cette superbe version !!

Les autres titres sont tous aussi bons, même les titres dirais-je plus « classique » font mouche comme « Demolition man » parce que ça swingue, qu’on sent un plaisir et une grande énergie, y’a du feeling et ça se sent !!

Et pour finir, je suis obligé de citer la reprise des Supremes « Stop ! In the name of love », une version blues, chaude et électrique absolument impériale !

La production est juste parfaite et cela n’est pas étonnant que l’on retrouve le légendaire Mike Vernon aux commandes,le mec a un sacré CV, citons juste Robben Ford, Savoy Brown, Ten years after, Dr. Feelgood ou encore Fleetwood mac.

Le monde du blues devra donc compter dorénavant avec Sari Schorr qui on l’espère nous donnera autant de plaisir pendant très longtemps !

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s