THE DAMN TRUTH / NOW OR NOWHERE (2021)

Absolument inattendu, ce troisième album de ce groupe canadien et plus précisément de Montréal est au-delà d’une surprise, une vrai révélation !

Le groupe propose un hard rock aux saveurs seventies absolument imparable et les fans de Rival Sons et autres groupes dans le style vont se jeter dessus.

Mais avant tout, pour vous dire que The Damn Truth n’est pas n’importe quel groupe, sachez que six titres ont été produits par le grand Bob Rock ( Aerosmith, Motley Crue, Bon Jovi ) au studio d’enregistrement de Bryan Adams «The Warehouse» à Vancouver, et si les 3 autres titres ont été produits par Patrick Watson et le groupe en raison de la Covid 19, pas d’inquiètude du résultat final qui est vraiment remarquable.

Côté musique, le groupe possède en la personne de Lee-La Baum, une chanteuse exceptionnelle, si certains la compare à Janis Joplin, pour ma part, j’aurai plutôt tendance à dire que son grain de voix ressemble énormément à la Beth Hart des débuts, aux racines du hard, du blues et des ballades poignantes, vous voyez un peu le niveau ?

Et pour vous convaincre, il suffit alors juste d’un morceau « This Is Who We Are Now » qui ouvre l’album et qui est surpuissant, un hard rock inspiré à la Led Zep qui envoie du lourd !

Si alors vous décidez de continuer le voyage, sachez que chaque titre sera tout autant du même calibre, le deuxième titre « Tomorrow » est une énorme baffe, avec un refrain assez Rock sudiste qui nous fait penser un petit chouia à Kid Rock mélangé aux essences seventies, c’est superbe !

Pour « Only love » le 3ème titre, il y a encore ce petit truc qui le fait bien, l’écriture est parfaite avec ce soupçon de sixties à la Shocking Blue.

Allez on peut aller jusqu’au 4ème titre, « Lonely » est un blues, un blues bien heavy qui nous fait penser à Sari Schorr et sa reprise proche de l’original de Black Betty.

Les guitares sont hyper-calibrés avec des riffs terribles et accrocheurs, chaque intervention est justifiée et toutes les compositions sont ultra efficaces.

Le groupe tout au long de cet album de neuf titres mélange habilement le rock seventies avec des essences sixties et n’hésite pas à moderniser l’ensemble comme sur le somptueux « The Fire » qui pourrait être aussi bien interprété par Rival Sons que par Halestorm (c’est dans me tête, ne vous inquiétez pas).

Mais si j’ai cité pas mal de références, sachez que The Damn truth a sa propre identité et que ce 3ème album est sans aucun doute celui de la maturité.

Pas besoin d’en dire plus, ce « Now or Nowhere » est un album absolument incroyable et il serait vraiment impensable que vous puissiez passer à côté !

9/10

Album acheté Via Amazon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s