JONO / LIFE (2017)

Deux ans après la sortie de l’excellent « Silence » (voir la review dispo sur ce site) le groupe de rock progressif Jono revient avec cet album intitulé « Life ».

L’album s’ouvre avec « Sailors », le groupe est de suite reconnaissable entre mille avec la voix de Johan Norrby et comme pour les albums précédents, le temps s’arrête et on plonge dans leur univers.
Il y a une telle harmonie entre les instruments et la voix, que cela rend le groupe très original, le morceau reste pêchu et précieux à la fois.

Mais le morceau suivant « Crown » nous frappe encore plus fort et nous ramène entre le premier et deuxième album.
Un morceau grandiose où la théâtralité du chant n’enlève en rien la beauté et le feeling de chaque note.
Les contrastes des riffs et des choeurs sont sublimes !

« No return » continue de nous faire voyager, un peu à la manière de lire un livre et de débuter un nouveau chapitre. Dés les premières secondes, on sait que le morceau à un moment donné, va prendre son envol et qu’il va nous émerveiller, d’une influence classique, les différentes variations entre le refrain, puis le « pont » puis de revenir sur le refrain et ensuite le solo de guitare, puis les choeurs, le résultat est un véritable enchantement.

« On the other side » continue encore et toujours de nous éblouir, rythmique saccadée (on pense à A.C.T. sur le couplet), les choeurs de nouveau, le piano le travail est énorme et ça monte crescendo.

Que dire de « Downside », avec un tom basse qui annonce que ce morceau sera une nouvelle fois un monument, riffs et rythmique heavy, puis dés le pré-refrain, on s’envole et on revient sur le couplet, Jono nous tient en haleine et narre son histoire en modulant avec toujours autant de génies ses compositions.
« Downside » est ce style de morceau presque impossible à décrypter, c’est en tout cas un des grands moments de l’album et le travail des musiciens est véritablement grandiose.

« To be near you » Il est temps que Jono en profite pour nous glisser la première ballade, que dire, entre classique et rock (oui on pensera forcément à un groupe), Jono nous rappelle son premier opus avec ces mélodies, ces mêmes frissons et cette même qualité d’interprétation.

Jono nous offre un album absolument superbe, ce qui est fou, c’est qu’il n’y a pas la moindre erreur dans chacune de leurs interventions, que ce soit au niveau des choeurs, des instruments, je pense au piano, aux claviers, aux cymbales, tout est absolument remarquable comme sur « my love » qui continue l’enchantement, jusqu’au moindre mot et la tonalité de la voix sur chaque fin de phrases.

« The magician » et « Trust » vont continuer sur la même qualité de compositions avec des mouvements plus hard et plus épiques.

L’album se termine avec « The march » qui est un morceau sublime et bouleversant, ce piano/voix accompagné d’un orchestre qui encore une fois sonnera au plus juste, sans ajouts pompeux, est magnifique et dotés de paroles qui nous touchent au plus profond de notre coeur.

Jono a trouvé l’équilibre parfait entre les albums précédents (qui étaient déjà de véritables joyaux) et il assume entièrement une personnalité théâtrale et grandiloquente, il nous délivre avec « Life » son meilleur album, absolument superbe, mais peut-être l’aviez-vous déjà remarqué ?

9/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s